De plus en plus de bâtimenst conçus avec le processus BIM en Europe

*À partir de 2016, le BIM (/Building Information Modeling/) sera obligatoire pour les projets de bâtiments publics au Royaume-Uni * La conception des bâtiments et des systèmes MEP (mécanique, électricité et plomberie) basée sur un modèle d’informations fait référence à un ensemble particulier de méthodes de conception et de modélisation utilisées tout au long du processus de la construction. Cette approche associe différents outils et phases de conception, et idéalement elle continue à être utilisée même une fois le bâtiment achevé. La conception MEP basée sur le modèle d’informations consiste principalement en un modèle 3D des éléments structurels et des systèmes électriques et CVC qui permet d’examiner le bâtiment sous forme d’une simulation aussi proche que possible de la réalité. Cependant, un modèle d’informations représente bien plus qu’une série de dessins conceptuels : il comprend en effet l’intégralité du processus de conception, ainsi que l’approche du cycle de vie du bâtiment. Un modèle d’informations est tout d’abord créé sur la planche à dessin, puis utilisé lors de la construction et de l’installation des services du bâtiment, et il devient ensuite un outil de gestion du bâtiment pour tous ses services d’entretien. Plus que toute autre nouvelle méthode de conception, la modélisation des informations entraîne d’importantes refontes, ce qui explique la relative lenteur de sa généralisation. Elle nécessite un changement dans la manière de penser et un plus grand consensus sur ce qu’elle permet d’accomplir. Des outils efficaces ne suffisent pas à eux seuls. Ces dernières années, l’éditeur de logiciels finlandais Progman Oy a rapidement étendu son réseau de distribution dans de nombreux pays européens et en Asie. MagiCAD, le logiciel de conception MEP de Progman, a suscité un grand intérêt, notamment en raison de ses grandes capacités de modélisation des informations. Ses prévisions de croissance sont, d’après Progman, exceptionnelles sur ses secteurs de marché. L’entreprise a notamment de grandes attentes à l’égard du marché britannique, car la modélisation des informations va y devenir obligatoire pour tous les projets de bâtiments publics à partir de 2016. « Les projets du secteur public représentent près de 30 % de tous les projets de construction au Royaume-Uni, ce qui explique que la pression pour passer au BIM soit très forte », affirme Daniel Clarke, responsable des ventes à l’export chez Progman. Début mai, Daniel Clarke et ses collègues ont participé à la conférence de présentation du BIM qui s’est tenue à Londres. L’objectif de cette manifestation était de mieux faire connaître le ‘Building Information Modeling’ et son utilisation à grande échelle. « De nombreux bureaux d’études utilisent déjà MagiCAD au Royaume-Uni, et l’intérêt pour MagiCAD s’accroît rapidement », poursuit Daniel Clarke. « La conférence était bien organisée et a été pour nous une excellente occasion de présenter notre logiciel. Toutefois, une plus grande collaboration et compréhension entre les entreprises est encore nécessaire pour une véritable implémentation du BIM », rappelle Daniel Clarke. MagiCad ** (748)

Commentaires fermés

Filed under BIM

Comments are closed.